E

Valeur  et  discipline

MMOS

 Accueil  Historique  - Organisation -   Implantation  -Pelotons frontières

Missions des pelotons frontières - Gardes frontaliers - Eté 39 -  Eté 40 -  Les hommes  -liens/Sources

 

    

MISSIONS  

DEs  PELOTONS

FRONTIERES

    

 

Alerter,

Tenir sous le feu  les obstacles,

 Assurer la mise à feu des moyens de retardement

 

 

  

 

 

 

 

Quelques vestiges de postes avancés

de la 2°

Compagnie

 

 

 

 

Brettnach

 

(seul le blockhaus a été conservé et sert de remise)

 

 

Villing

 

(le blockhaus se trouve sur une propriété privée

sert également de remise

- Le garage à side-cars

 construit à quelques mètres de l'ouvrage est encore en place)

 

 

Waldweistroff

 

(le blockhaus a été détruit à l'explosif et il n'en subsiste que des pièces de maconnerie dispersée)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                  Les pelotons frontières

                                              sonnettes de la Ligne Maginot.

Zones de compétence des pelotons motocyclistes de la 7° Légion de GRM :

    Les 4 pelotons de la 11° Compagnie de Briey couvrent le secteur Fortifié de Crusnes, les 4 pelotons de la 1ère Compagnie de Thionville celui  de Thionville, les 5 pelotons de la 2ème compagnie tiennent le secteur fortifié de Boulay et les pelotons de la 3ème compagnie celui de Faulquemont -

 Les casernes de GRM et leur particularisme

A la différence des casernements de sûreté de la ligne Maginot les casernes des pelotons frontières sont situées  en avant de la position fortifiée – Bouzonville, Halstroff, Rustroff etc..) et donc appelées à être évacuées en cas  de conflit.

L’architecture est globalement identique à celle des casernements de sûreté de la ligne Maginot et l'on y retrouve la répartition entre bâtiments construits en maçonnerie bâtiments métalliques préfabriqués.

- Le casernement de Bouzonville constitue à cet égard un bel exemple de casernement (Cf aperçu )

---------

  Missions principales du temps de paix  

A) En cas d’attaque brusquée de l’ennemi, le contenir pendant 5 heures ( 1 heure pour les postes avancés et 4 heures deuxième ligne) afin de permettre aux ouvrages de la ligne Maginot de se mettre en situation de défense totale –

B) Missions secondaires : effectuer des patrouilles sur la ligne frontière ; assurer une vérification stricte des documents d’identité des ouvriers civils travaillant sur les ouvrages de la LM.

---------

Les postes avancés  /

Il s’agit de constructions de configuration généralement identique réalisées par des entreprises civiles à partir des plans élaborés par les ingénieurs du service du Génie et on en compte 76  pour le seul département de la Moselle.

Ces postes sont  construits en même temps que les casernes de la GRM.

Poste frontière de Carling - Tenu par la 3ème Compagnie de Longeville-lès-Saint-Avold (Col.privée)

Poste avancé de type A

Blockhaus de  Creutzwald  - Tenu par la 3ème Compagnie de Longeville-lès-Saint-Avold (Col.Ascomémo)

 

Autour de la ville de Bouzonville, qui se trouve en 2° ligne, plusieurs ouvrages sont réalisés verrouillant ainsi les accès vers la Ligne Maginot.

Plan de situation (Col.Ascomémo)

Croquis du blockhaus  construit à la sortie de Bouzonville au carrefour de la route de Schreckling/Guerstling. (Col.Ascomémo)

Conçu pour un Gradé et 8 gardes, il se compose d’un casernement prolongé  par deux blockhaus pour FM  - et une caponnière sur l’avant protégeant l’entrée au casernement – la barrière avec fourneau de mines est actionnée depuis le casernement.

Ces postes étaient tenus de façon permanente par période de 7 jours – les gardes disposaient généralement d’une moto et d’un side-qui étaient abrités dans un petit bâtiment attenant.

maison forte Rosbruck

 

 

  

   Pour tous renseignements merci de m'envoyer un courriel à cette adresse

   

mailto:roland.gautier4@free.fr

 

 Copyright(c) Roland Gautier 2009  Garde Républicaine Mobile de Moselle . Tous droits réservés.

marqueur eStat'Perso